Jueves, 15 Noviembre de 2012 CommencementL’auteurCollaborationsContact
Introduction
L’étude
Graphiques
Tableaux de statistiques
Biographies
Listes de victimes
Jiennenses en exil
Sources documentaires
Carte de la province
Galerie de photos
Bibliographie
Audiovisuel
Carte web
 

Moteur de recherche des victimes de la guerre civile et de la dictature franquiste dans la province de Jaén.

Entrer un nom :
    Lenguaje: 
La Guerre Civile à Jaén

La période comprise entre 1936 et 1939 n’est pas seulement une page supplémentaire dans l’histoire contemporaine espagnole. Ce fut une terrible tragédie qui a marqué le présent de l’Espagne et qui marquera son futur.

Ce site web répond à une demande croissante d’information sur une page historique marquée par l’obscurantisme et la censure. Une fois surmontée la barrière de la protection légale de la Loi sur les Archives, il est nécessaire d’apporter quelques éclaircissements et de rendre compte le plus fidèlement possible de la dimension réelle de ces évènements historiques dans la province de Jaèn.

Ce site propose un recensement numérique des victimes et donne des informations sur les quelques 6000 personnes des deux camps qui périrent d’une mort violente dans la province de Jaén. Ce recensement que l’auteur parvint à élaborer est le fruit de près de cinq années d’investigation durant lesquelles il a consulté presque toutes les archives publiques disponibles.

Même ainsi, cette liste de victimes n’est pas définitive. En effet, les victimes non inscrites dans les sources documentaires et qui par conséquent n’ont été répertoriées ni comme “morts” ni comme “disparus”, n’y figurent pas. De même que les “jiennenses” assassinés dans d’autres provinces et dont nous ignorons, à ce jour, l’identité, ne paraissent pas dans la liste.

La divulgation internationale de ce recensement de victimes à travers Internet facilitera la tâche des descendants qui continuent les recherches sur les membres de leur famille disparus. Et plus encore si nous prenons en compte le fait que des milliers de familles de Jaèn furent séparées lorsque certains de leurs membres s’exilèrent dans des pays comme la France, le Mexique, le Chili, l’Argentine ou la Russie, entre autres. C’est pour cela que cette information sera particulièrement utile aux familles des victimes du camp vaincu que la longue répression franquiste et la crainte d’aborder un sujet épineux plongèrent dans un silence délibéré pendant toute la dictature et une bonne partie de la période de transition démocratique.

Cette page web ne se limite pas uniquement à divulguer un recensement des victimes. Sans vouloir ouvrir de vieilles blessures, elle pretend aussi devenir un instrument rigoureux et utile pour débattre sur cette passionnante période historique et en faire l’étude. Pour cela, elle présente graphiques et tableaux de statistiques (régulièrement mis à jour), biographies, galerie de photos, listes, cartes, bibliographie, collaborations, informations, etc…

Conscients que l’histoire de la Guerre Civile ne se résume pas à celle qui figure dans les jugements sommaires et les archives, l’interactivité  avec les visiteurs du site est nécessaire, leur participation à la correction des erreurs est souhaitée, leurs suggestions, photographies et témoignages sont accueillis et ce dans le but de créer un document numérique d’intérêt général.

 

© Luis Miguel Sánchez Tostado
Reservados todos los derechos.


Diseño y desarrollo web Nexo Virtual Network
Proyecto financiado con Fondos FEDER.    Proyecto incentivado por la Consejería de Innovación, Ciencia y Empresa.